BMW K100 RAL6003

A vendre

BMW K100 RAL6003 (1983)

Fantaisie militaire

Vu le succès rencontré par notre première préparation sur base de BMW K100 - la Café Racer «Félix» vendue dès le lendemain de sa mise en ligne sur le site ! - il nous était difficile de ne pas refaire une préparation en continuant d’utiliser la coque arrière que nous avions spécialement développée. D’autant plus tentant que nous avions également un bon nombre de pièces en stock. Cependant, chez Félix, la règle a toujours été et reste de ne jamais refaire la même moto. Pas question, donc, de reproduire une « sisterbike » de cette Café Racer dans des teintes ou finitions différentes. Il fallait trouver quelque chose de nouveau en vrai contraste avec la première K100 qui était bleu/blanc/rouge aux couleurs de Félix.

 

Cette K100 produite dans les années 80 possède une silhouette incomparable, et si je suis largement influencé par les références anglaises et italiennes venant de l’automobile et de la moto, j’avoue avoir un faible pour cette allemande ! Ses lignes tendues, taillées à la serpe, l’aspect carré de son moteur et l’absence totale de rondeur en font une base incomparable pour délirer sur des préparations. Une sorte d’ovni en tout point diamétralement opposé aux courbes du reste de la production moto habituelle. Le cubisme de son design lui donne un aspect très fonctionnel, très utilitaire, très « militaire ». Militaire ! Voilà le mot déclencheur pour cette préparation... C’est cet aspect « armée », très dépouillé, très basique, que j’ai voulu particulièrement accentuer. Fantaisie militaire…

 

Dans mon imagination, sa nouvelle silhouette est devenue une évidence : kaki et noir surligné d’une pointe de brun pour reprendre les codes du camo. À partir du nuancier RAL j’ai choisi le kaki 6003 (d’où son appellation !) pour le réservoir, la coque arrière et le gros phare rond. Tout le reste devra être noir ! Pas de chromes et des pneus à crampons pour renforcer son aspect « véhicule tout-terrain ». Seule la sacoche latérale brun/kaki viendra apporter un contraste. J’ai présenté le projet à Patrick qui a rapidement trouvé une base saine avec cette LT de 1983 et l’on s’est mis au boulot…

 

Comme il le fait systématiquement avant chaque préparation ou restauration, Patrick a entièrement démonté le quatre cylindres à plat pour lui refaire une jeunesse et s’assurer que cette machine avalera les kilomètres pour de nombreuses années encore. Il s’est attaqué ensuite à la modification de la partie arrière du cadre pour recevoir notre coque en fibre de verre « fait maison » ainsi que les caches latéraux sous la selle. Comme sur la K100 Café Racer, cette coque intègre sous la simplicité d’un trait horizontal un ensemble feu, feu stop et clignotants LED. Place ensuite à la fabrication des caches latéraux de réservoir en alu, puis de la fixation de l’armature amovible de la sacoche Félix. Le support de batterie est déplacé, le Neiman migre sous le réservoir et le boîtier de filtre à air d’origine est supprimé pour laisser place à un cône surmonté d’un carter façon « snorkel ». On reste dans le délire !

 

La fourche d’origine est abaissée et reconditionnée, tout comme l’amortisseur et les éléments de freinage. Des bracelets montés avec des rehausses viennent optimiser le confort de roulage. Un compteur digital Koso, des micro-clignotants sous le réservoir et un nouveau garde-boue sur la base de l’origine complètent l’avant de la machine. Les Firestone De Luxe habituels laissent place à des Pirelli MT 60 au profil mixte pour renforcer l’aspect TT de la bête. Côté échappement, l’adaptation d’un silencieux à absorption nécessite la fabrication d’un nouveau collecteur. Reste un gros boulot de peinture ! Moteur, cadre, mono bras oscillant, fourreaux de fourche, étriers de frein, caches latéraux, jantes prennent la direction de notre partenaire attitré 1PEC pour recevoir un revêtement époxy noir brillant, tandis que phare, réservoir et coque arrière virent au fameux vert RAL 6003. Enfin, la selle spécifique à la coque est réalisée par notre maître-sellier Vincent Bouffort et reçoit un revêtement en cuir retourné noir et surpiqué en losanges sur sa partie assise. 

 

À la croisée des chemins entre Café Racer et un Scrambler, cette seconde interprétation autour de la K100 ne demande plus qu’une chose : rouler au-delà des lignes ennemies de la monotonie ! 

Antoine FLORIO / Fondateur et inspirateur du Garage de Felix

Partager ce contenu